Ces PME qu’on aime - Épisode 1 - Mon Chasseur Immo

https://fr.linkedin.com/in/sylvaindely
ECRIT PAR SYLVAIN DE LY | CEO & Co-founder Call Of Success
Révisé le
27/5/2024
8
MIN

Le service client et la fonction commerciale sont transversales, communes à toutes les organisations. C’est pourquoi chez Call of Success, nous avons la chance d’accompagner au quotidien des entreprises de toutes tailles et de tous les secteurs d’activité. 

Forcément, certaines nous inspirent, d’autres nous intriguent, et d’autres encore suscitent notre admiration, que ce soit pour leur proposition de valeur inédite, leur engagement sociétal ou encore leur méthodes innovantes.

Nous avons donc souhaité mettre en valeur « Ces PME qu’on aime » avec ce nouveau rendez-vous mensuel. Pour ce premier épisode, nous avons eu le plaisir d’échanger avec Frédéric Bourelly, CEO et fondateur de Mon Chasseur Immo. C’est parti !

Au sommaire

Avant de présenter Mon Chasseur Immo et sa proposition de valeur, pouvez-vous revenir dans un premier temps sur votre parcours ?

Bien sûr. Avant Mon Chasseur Immo, j’ai eu une carrière assez hétérogène, qui m’a mené de la finance aux services informatiques en passant par les réseaux de franchise et, bien sûr, l’immobilier.

Diplômé en marketing et ventes à l’ESSCA, j’ai commencé ma carrière dans une entreprise qui finançait le haut de bilan des sociétés. J’ai par la suite assuré l’animation et le développement d’un réseau de franchise sur le plan commercial, marketing, informatique et gestion pendant plus de 6 ans, avant de passer en ESN, où j’ai occupé le poste de directeur stratégie et développement pendant 5 ans.

J’ai enfin passé plus de 7 ans au sein d’un groupe de promotion immobilière, dans lequel j’ai occupé les postes de directeur commercial puis de directeur général d’un parc de sites d’hôtellerie en plein air.

Racontez-nous la genèse de Mon Chasseur Immo…

Je pense que Mon Chasseur Immo est avant tout la conséquence plus ou moins logique de ce cheminement. Notre fonctionnement et notre business model sont fortement inspirés de ce que j’ai pu faire et apprendre tout au long de ces expériences : 

  • La notion de réseaux commerciaux indépendants ;
  • Le côté digital très marqué dans notre offre client mais aussi dans le quotidien opérationnel de nos chasseurs immobiliers ;
  • Et bien sûr, la thématique de l’immobilier, même si je n’avais jamais vraiment évolué dans le domaine de la transaction immobilière dans l’ancien.

En 2011, j’ai fait le constat suivant : autour de la transaction immobilière, les services des professionnels sont pensés pour le vendeur, afin de l’aider à vendre son bien dans les meilleures conditions possibles. 

Il n’y avait tout simplement pas de service 100 % dédié à l’acquéreur. Il était, quelque part, livré à lui-même. C’est ce qui a motivé la création de Net Acheteur en 2012, qui est devenu par la suite Mon Chasseur Immo.

Quelle est votre proposition de valeur, très concrètement ?

Nous sommes le 1er réseau de chasseurs immobiliers de France. Nous mobilisons l’expertise humaine et l’outil technologique pour apporter un service sur-mesure aux acheteurs et les accompagner dans la recherche du bien immobilier idéal. 

Un chasseur immobilier intervient : 

  • En amont de la recherche, pour écouter et comprendre le besoin de l’acquéreur afin de définir une recherche cohérente avec le marché (faire les bons compromis et construire un projet réaliste) ;
  • Pendant la recherche, en sollicitant son réseau professionnel, en accédant à 100 % des annonces en ligne et en qualifiant les biens en amont avant de les proposer à l’acquéreur ;
  • En visite, pour vous éviter à l’acquéreur les déplacements inutiles, l’aider à se projeter et vérifier les points de vigilance ;
  • En négociation, en accompagnement pour la rédaction de l’offre et la signature de l’acte jusqu’à la remise des clés, et même au-delà, avec un service de conciergerie gratuit pour accompagner l’acquéreur lors de son déménagement. 

L’acheteur peut suivre l’intégralité de son projet en ligne et visualiser les biens qualifiés sur notre application mobile.

Vous avez levé 6 millions d’euros il y a un peu moins de deux ans, votre deuxième tour de table. Quels étaient les objectifs de cette opération ?

Les fonds levés nous ont d’abord permis de nous déployer sur le plan national et d’ouvrir des représentations dans les régions. Nous sommes aujourd’hui présents physiquement à Paris, Lille, Lyon, Marseille, Toulouse, Bordeaux, Montpellier, Nantes et Grenoble. 

Notre développement dans les régions est assuré par des managers sur place. Ces implantations sont également des lieux de vie, des espaces de rencontre qui abritent des formations, des ateliers, des occasions de networking avec nos partenaires, etc.

Ce tour de table nous a également permis de constituer une équipe technique de haut niveau, avec 7 talents qui assurent le développement de nos outils back et front dans les applicatifs du chasseur immobilier et du client. Nos outils sont de plus en plus vitaminés à l’IA, ce qui augmente le potentiel de nos chasseurs.

Évidemment, nous avons pu développer des actions de notoriété sur le web, via les relations presse et sur d’autres canaux. 

On dit aujourd’hui que le marché immobilier est aux mains des acquéreurs. Êtes-vous en phase avec ce constat ? Si oui, qu’est-ce qu’il implique pour vous, en tant que partenaire de l’acquéreur ?

Oui, c’est une réalité. L’acquéreur a repris la main sur les transactions puisque le stock de biens disponibles a doublé sur les trois dernières années. 

Il y a donc davantage de biens disponibles à la vente et il y a moins d’acquéreurs sur le marché. En somme, l’offre dépasse largement la demande, et le rapport de force bascule logiquement en faveur de l’acquéreur.

C’est donc un changement complet de paradigme par rapport à ce qu’on connaissait avant 2022. Nous ne sommes plus dans le cas de figure où l’acquéreur devait faire tout son parcours d’achat en un temps record tellement le marché était dynamique. Notre mission était alors de rester à l’affût et de saisir très rapidement les quelques opportunités qui pouvaient se présenter. Nous jouions le rôle du chasseur immobilier sniper.

Aujourd’hui, l’acquéreur a repris le pouvoir, mais il évolue aussi dans un environnement immobilier plus complexe à décrypter. Il se pose des questions sur les prix, le degré de négociation, le tri et la qualification des nombreux biens disponibles sur le marché, la performance énergétique et son impact sur le prix, le crédit, etc. Nous intervenons donc toujours dans la recherche de bien et la négociation, mais beaucoup plus dans une dimension de conseil et d’accompagnement. Nous sommes donc passés du chasseur sniper au chasseur expert.

Je vous propose de zoomer sur votre stratégie d’acquisition. D’où viennent aujourd’hui vos clients ?

La moitié de nos clients proviennent du bouche-à-oreille, essentiellement d’anciens clients qui nous recommandent à leur entourage et de professionnels qui nous mettent en relation avec des acquéreurs. 

L’autre moitié consiste en des leads intentionnistes qui proviennent du web, avec des dispositifs assez classiques comme le SEA, le SEO, les réseaux sociaux et une présence en relations presse qui nous permet d’avoir une certaine visibilité. 

Nous sommes récemment passés sur le Figaro, Le Revenu, BFM Business et M6, dans l’épisode du 7 avril 2024 du magazine Capital (en Replay ici).

Vous êtes une entreprise nativement digitale. Quelle est la place de l’IA aujourd’hui dans votre quotidien ?

L’Intelligence Artificielle contribue de plus en plus dans nos applicatifs, dans la mesure où nous intégrons la technologie à plusieurs endroits : 

  • D’abord au niveau de marketing, dans la production et l’analyse de contenus ainsi que l’assistance à la création graphique ; 
  • L’IA nous permet également d’analyser les données du marché, les comportements, etc. ;
  • C’est aussi un outil dans nos applicatifs métiers, surtout dans l’objectif d’optimiser le temps de nos chasseurs immobiliers. L’IA nous permet aujourd’hui d’automatiser les tâches répétitives.

Quels sont vos projets à court et moyen terme ?

Nous venons de boucler le déploiement de nos services sur le plan national. Aujourd’hui, nous sommes en train de livrer notre plateforme tech, un progiciel métier intégré sur les services de chasse immobilière qui agrège l’ensemble des briques applicatives. 

Nous continuons également d’explorer de nouveaux cas d’usage pour l’IA, toujours en conformité avec notre ADN qui consiste à mettre la technologie au service de l’expertise humaine.


Entreprise Mon Chasseur Immo
Date de création 2012, sous le nom « Net Acheteur »
Effectif
200 collaborateurs
Couverture géographique
Nationale
Prix et distinctions
29e au Fast 50 Deloitte
2 fois lauréat du Pass French Tech
Plus de 12 000 projets accompagnés
Chiffre d’affaires multiplié par 6 en cinq ans
Site web https://www.monchasseurimmo.com

Avant de présenter Mon Chasseur Immo et sa proposition de valeur, pouvez-vous revenir dans un premier temps sur votre parcours ?

Bien sûr. Avant Mon Chasseur Immo, j’ai eu une carrière assez hétérogène, qui m’a mené de la finance aux services informatiques en passant par les réseaux de franchise et, bien sûr, l’immobilier.

Diplômé en marketing et ventes à l’ESSCA, j’ai commencé ma carrière dans une entreprise qui finançait le haut de bilan des sociétés. J’ai par la suite assuré l’animation et le développement d’un réseau de franchise sur le plan commercial, marketing, informatique et gestion pendant plus de 6 ans, avant de passer en ESN, où j’ai occupé le poste de directeur stratégie et développement pendant 5 ans.

J’ai enfin passé plus de 7 ans au sein d’un groupe de promotion immobilière, dans lequel j’ai occupé les postes de directeur commercial puis de directeur général d’un parc de sites d’hôtellerie en plein air.

Racontez-nous la genèse de Mon Chasseur Immo…

Je pense que Mon Chasseur Immo est avant tout la conséquence plus ou moins logique de ce cheminement. Notre fonctionnement et notre business model sont fortement inspirés de ce que j’ai pu faire et apprendre tout au long de ces expériences : 

  • La notion de réseaux commerciaux indépendants ;
  • Le côté digital très marqué dans notre offre client mais aussi dans le quotidien opérationnel de nos chasseurs immobiliers ;
  • Et bien sûr, la thématique de l’immobilier, même si je n’avais jamais vraiment évolué dans le domaine de la transaction immobilière dans l’ancien.

En 2011, j’ai fait le constat suivant : autour de la transaction immobilière, les services des professionnels sont pensés pour le vendeur, afin de l’aider à vendre son bien dans les meilleures conditions possibles. 

Il n’y avait tout simplement pas de service 100 % dédié à l’acquéreur. Il était, quelque part, livré à lui-même. C’est ce qui a motivé la création de Net Acheteur en 2012, qui est devenu par la suite Mon Chasseur Immo.

Quelle est votre proposition de valeur, très concrètement ?

Nous sommes le 1er réseau de chasseurs immobiliers de France. Nous mobilisons l’expertise humaine et l’outil technologique pour apporter un service sur-mesure aux acheteurs et les accompagner dans la recherche du bien immobilier idéal. 

Un chasseur immobilier intervient : 

  • En amont de la recherche, pour écouter et comprendre le besoin de l’acquéreur afin de définir une recherche cohérente avec le marché (faire les bons compromis et construire un projet réaliste) ;
  • Pendant la recherche, en sollicitant son réseau professionnel, en accédant à 100 % des annonces en ligne et en qualifiant les biens en amont avant de les proposer à l’acquéreur ;
  • En visite, pour vous éviter à l’acquéreur les déplacements inutiles, l’aider à se projeter et vérifier les points de vigilance ;
  • En négociation, en accompagnement pour la rédaction de l’offre et la signature de l’acte jusqu’à la remise des clés, et même au-delà, avec un service de conciergerie gratuit pour accompagner l’acquéreur lors de son déménagement. 

L’acheteur peut suivre l’intégralité de son projet en ligne et visualiser les biens qualifiés sur notre application mobile.

Vous avez levé 6 millions d’euros il y a un peu moins de deux ans, votre deuxième tour de table. Quels étaient les objectifs de cette opération ?

Les fonds levés nous ont d’abord permis de nous déployer sur le plan national et d’ouvrir des représentations dans les régions. Nous sommes aujourd’hui présents physiquement à Paris, Lille, Lyon, Marseille, Toulouse, Bordeaux, Montpellier, Nantes et Grenoble. 

Notre développement dans les régions est assuré par des managers sur place. Ces implantations sont également des lieux de vie, des espaces de rencontre qui abritent des formations, des ateliers, des occasions de networking avec nos partenaires, etc.

Ce tour de table nous a également permis de constituer une équipe technique de haut niveau, avec 7 talents qui assurent le développement de nos outils back et front dans les applicatifs du chasseur immobilier et du client. Nos outils sont de plus en plus vitaminés à l’IA, ce qui augmente le potentiel de nos chasseurs.

Évidemment, nous avons pu développer des actions de notoriété sur le web, via les relations presse et sur d’autres canaux. 

On dit aujourd’hui que le marché immobilier est aux mains des acquéreurs. Êtes-vous en phase avec ce constat ? Si oui, qu’est-ce qu’il implique pour vous, en tant que partenaire de l’acquéreur ?

Oui, c’est une réalité. L’acquéreur a repris la main sur les transactions puisque le stock de biens disponibles a doublé sur les trois dernières années. 

Il y a donc davantage de biens disponibles à la vente et il y a moins d’acquéreurs sur le marché. En somme, l’offre dépasse largement la demande, et le rapport de force bascule logiquement en faveur de l’acquéreur.

C’est donc un changement complet de paradigme par rapport à ce qu’on connaissait avant 2022. Nous ne sommes plus dans le cas de figure où l’acquéreur devait faire tout son parcours d’achat en un temps record tellement le marché était dynamique. Notre mission était alors de rester à l’affût et de saisir très rapidement les quelques opportunités qui pouvaient se présenter. Nous jouions le rôle du chasseur immobilier sniper.

Aujourd’hui, l’acquéreur a repris le pouvoir, mais il évolue aussi dans un environnement immobilier plus complexe à décrypter. Il se pose des questions sur les prix, le degré de négociation, le tri et la qualification des nombreux biens disponibles sur le marché, la performance énergétique et son impact sur le prix, le crédit, etc. Nous intervenons donc toujours dans la recherche de bien et la négociation, mais beaucoup plus dans une dimension de conseil et d’accompagnement. Nous sommes donc passés du chasseur sniper au chasseur expert.

Je vous propose de zoomer sur votre stratégie d’acquisition. D’où viennent aujourd’hui vos clients ?

La moitié de nos clients proviennent du bouche-à-oreille, essentiellement d’anciens clients qui nous recommandent à leur entourage et de professionnels qui nous mettent en relation avec des acquéreurs. 

L’autre moitié consiste en des leads intentionnistes qui proviennent du web, avec des dispositifs assez classiques comme le SEA, le SEO, les réseaux sociaux et une présence en relations presse qui nous permet d’avoir une certaine visibilité. 

Nous sommes récemment passés sur le Figaro, Le Revenu, BFM Business et M6, dans l’épisode du 7 avril 2024 du magazine Capital (en Replay ici).

Vous êtes une entreprise nativement digitale. Quelle est la place de l’IA aujourd’hui dans votre quotidien ?

L’Intelligence Artificielle contribue de plus en plus dans nos applicatifs, dans la mesure où nous intégrons la technologie à plusieurs endroits : 

  • D’abord au niveau de marketing, dans la production et l’analyse de contenus ainsi que l’assistance à la création graphique ; 
  • L’IA nous permet également d’analyser les données du marché, les comportements, etc. ;
  • C’est aussi un outil dans nos applicatifs métiers, surtout dans l’objectif d’optimiser le temps de nos chasseurs immobiliers. L’IA nous permet aujourd’hui d’automatiser les tâches répétitives.

Quels sont vos projets à court et moyen terme ?

Nous venons de boucler le déploiement de nos services sur le plan national. Aujourd’hui, nous sommes en train de livrer notre plateforme tech, un progiciel métier intégré sur les services de chasse immobilière qui agrège l’ensemble des briques applicatives. 

Nous continuons également d’explorer de nouveaux cas d’usage pour l’IA, toujours en conformité avec notre ADN qui consiste à mettre la technologie au service de l’expertise humaine.


Entreprise Mon Chasseur Immo
Date de création 2012, sous le nom « Net Acheteur »
Effectif
200 collaborateurs
Couverture géographique
Nationale
Prix et distinctions
29e au Fast 50 Deloitte
2 fois lauréat du Pass French Tech
Plus de 12 000 projets accompagnés
Chiffre d’affaires multiplié par 6 en cinq ans
Site web https://www.monchasseurimmo.com
SYLVAIN DE LY
CEO & Co-founder Call Of Success

Parlons de votre projet – Cadrage gratuit de 30 minutes 

Call of Success accompagne les entreprises dans toutes les étapes de votre projet d’externalisation.

Parlons de votre projet – Cadrage gratuit de 30 minutes 

Call of Success accompagne les entreprises dans toutes les étapes de votre projet d’externalisation.

Parlons de votre projet – Cadrage gratuit de 30 minutes 

Call of Success accompagne les entreprises dans toutes les étapes de votre projet d’externalisation.

Parlons de votre projet – Cadrage gratuit de 30 minutes 

Call of Success accompagne les entreprises dans toutes les étapes de votre projet d’externalisation.

Parlons de votre projet – Cadrage gratuit de 30 minutes 

Call of Success accompagne les entreprises dans toutes les étapes de votre projet d’externalisation.

On le fait pour vous ?

No items found.
//Script pour traduire les dates de mise à jour en français